Action collective contre des banques de Wall Street

Une action collective a été déposée fin novembre dernier auprès de la justice américaine dans le but de traduire en justice 10 grandes banques de Wall Street ainsi que deux plateformes de transactions. Il est reproché à ces établissements de s'être arrangés sur le marché des swaps de taux d’intérêt, afin de limiter la concurrence sur ce marché qui pèse plus de 320.000 milliards de dollars. C'est ainsi que Goldman Sachs, Bank Of America ou encore la JP Morgan vont devoir s'expliquer devant la justice américaine sur la base de ces accusations. Les banques auraient utilisé des plateformes électroniques pour empêcher certains échanges de swaps de taux d’intérêt afin de truquer les conditions de marché. Elles auraient également créé des entités pour fausser la concurrence. Cette action collective a été déposée par un fonds de pension dénonçant ainsi les agissements de ces établissements bancaires, qui ont usé de leur position dominante pour menacer et intimider toute tentative de mettre au jour ces agissements illégaux, étant donné la source de profit considérable que le marché des swap constitue pour elles.

Les scandales bancaires aux États-Unis sont malheureusement monnaie courante. On se souvient par exemple que ces banques avaient payé 1,8 milliards de dollars afin de mettre fin aux poursuites qui les accusaient d'avoir manipulé les prix, cette fois sur le marché des swaps de défauts de crédit, plus connu sous le nom de marché aux CDS. En France, bien que les banques françaises ne soient pas à l’abri d’effectuer de telles démarches, celles-ci sont tout de même plus rares. Si vous désirez vous renseigner sur les différentes banques en ligne, comme par exemple la banque en ligne du Crédit Lyonnais ou la récente banque BforBank, allez visiter les sites d’avis de consommateurs afin de pouvoir affiner votre vision sur ces établissements. Beaucoup de clients se ruent sur les offres promotionnelles (comme par exemple les 80€ si vous décidez d’ouvrir un compte Fortuneo) sans prendre le temps de s’intéresser plus en détail à l’offre globale des banques sur internet, ce qui constitue une démarche risquée.